Le Palais Beaumont

Le Palais Beaumont

Pau, station climatique d’hiver

Ce fut en 1914 que les troupes du duc de Wellington, au retour d’Espagne, profitèrent quelques temps du climat privilégié de la ville et le firent savoir à leurs compatriotes. Dés lors l’affluence de riches familles anglaises ne cessa de croitre. En 1842, Alexandre Taylor, docteur en médecine de l’université d’Edimbourg, publia à Londres un traité sue « L’influence curative du climat de PAU et des eaux minérales des Pyrénées sur les maladies », dont le retentissement fut considérable. Ainsi, la réputation du microclimat devient mondiale et si les Ecossais et Irlandais furent les premiers à investir la villeentre 1837 et 1895, la colonie américaine ne tarda pas à suivre entre 1900 et 1914.

La construction

Il s’avéra rapidement nécessaire de divertir ces nombreux touristes et c’est dans ce contexte que, dans le parc Beaumont acquis par la Ville de Pau, le maire Henri Faisans fit édifier une merveille de la Belle Époque : le Palais d’Hiver, conçu par l’architecte Émile Bertrand, auteur du Palais du jardin d’acclimatation. Les travaux débutèrent au printemps 1897 pour s’achever en octobre 1899. L’ensemble comportait un Palmarium recouvert d’une immense coupole de verre et de métal de 4400 m2, un promenoir couvert, quatre salles de café-restaurant, un théâtre, des salons divers et un casino.

palais-beaumont1

Le temps des fêtes

Ce « Palais du divertissement »,  offrait une vaste gamme de distractions pour cette nombreuse colonie étrangère qui avait élu domicile à Pau.

L’élément central de l’édifice était le Palmarium avec un jardin d’hiver central où des rocking-chairs permettaient de se reposer un peu « comme sur le pont d ‘un paquebot » entouré d’ une allée qui offrait une offrait une promenade de 127mètres permettant de lécher les vitrines des joaillers , couturiers et parfumeurs.

Tous les apès-midi se tenait un concert alors que le soir étaient projetés des films d’un cinéma débutant. Le jeudi matin était réservé aux enfants avec un spectacle de guignol.

Les autres espaces abritaient un théatre, un grand restaurant tenu par un chef réputé, et un casino.

palais-beaumont2

Le casino municipal

Peu après son inauguration,  l’entretien du bâtiment s’avère un gouffre financier. Le  palmarium, mal protégé des rayons du soleil est une étuve l’été , la charpente métallique en se dilatant brisait les éléments de la verrière et finit par rouiller à cause de la condensation. Puis survint la pemière guerre mondiale et le Palais d’hiver fut réquisitionné pour être transformé en cantonnement pour 1200 hommes, et malgré quelques tentatives de rénovation, le Palmarium fut démoli en 1928 et le Casino Municipal fut érigé en queques mois par l’architecte Georges Wybo, également concepteur du magasin Le Printemps e de l’hôtel Georges V  à Paris ainsi que de la rénovation du Casino de Dauville.

La transformation de l’édifice  comporta a nouveau de nombreuses malfaçons que la Société des hôtels et casinos de Pau n’avait plus les moyens de réparer et à la suite de la crise mondiale de 1929, la faillite fut prononcée. En 1939, Le Casino fut à nouveau réquisitionné par l’autorité militaire et transformé en hôpital complémentaire des armées.

Une nouvelle rénovation fut entreprise en 1953  et complétée en 1961 mais c’est fin 1997 que le conseil municipal, sous l’impulsion d’André Labarrère, maire de Pau, approuva le projet définitif de transformation du bâtiment en Centre de Congrès. La conception en est confiée à l’architecte François Lombard.

palais-beaumont3

Le centre international de congrès du Palais Beaumont

Le nouveau Palais Beaumont est finalement inauguré le 21 janvier 2000.

Il accueille un centre de congrès ainsi qu’un casino. Le centre de congrès permet l’accueil maximal de 233 stands de 6 m2 et de 3500 personnes pour l’organisation de congrès, salons et réunions d’entreprises.

palais-beaumont4